Quelles sont les tendances clés du e-commerce en 2019 ?

Alors que 2019 vient juste de commencer, de nombreuses entreprises d’e-commerce y compris nous chez invasion-shop.fr, se tournent vers les tendances pour 2019 afin de planifier leurs stratégies pour maximiser leur rentabilité et leur croissance. Et grace à une etude de marché pret a porter réalisé par logtex.fr on en apprend plus sur les choses intéressantes à suivre cette année.

Dans la continuité de 2018, on continue de voir l’importance croissante de la recherche vocale pour l’industrie. On plonge aussi dans un autre concept qui devrait devenir plus important que jamais en 2019 : le social shopping.

Les réseaux sociaux et le shopping convergent

Le social shopping, ou commerce social, est la rencontre entre les réseaux sociaux – notamment Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest – et le shopping en ligne.

Géré et mis en place efficacement, il peut offrir un double avantage pour les entreprises d’e-commerce et leurs clients. Les commerçants obtiennent de nouvelles plateformes sur lesquelles ils peuvent interagir avec les gens et promouvoir leurs produits, tandis que les consommateurs peuvent profiter d’une expérience de shopping plus pertinente et simplifiée.

Le shopping social est rendu possible grâce à des fonctionnalités telles que les boutons  » Acheter maintenant  » qui permettent aux gens de naviguer directement d’une plate-forme de médias sociaux vers un canal de vente, et la possibilité pour les marques de créer des articles ou des  » histoires  » qui incluent des étiquettes et des liens vers des produits spécifiques.

Il y avait près de 3,4 milliards d’utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux en octobre 2018, selon les données recueillies par Kepios, une société de conseil en stratégie marketing. Ce chiffre est en hausse de 10 %, soit plus de 320 millions de personnes, depuis septembre 2017.

N’ayant aucune raison de croire que cette tendance s’inversera bientôt, les entreprises d’e-commerce qui veulent tirer parti de toutes les occasions de renforcer leur marque, d’établir des relations avec leurs clients et, en fin de compte, d’augmenter leurs ventes, pourraient avoir beaucoup à gagner avec le social shopping.

Les consommateurs sont à bord

Les réseaux sociaux sont un moyen puissant de communiquer avec les consommateurs qui sont engagés et prêts à acheter. Beaucoup d’internautes considèrent les fenêtres contextuelles ou les bannières publicitaires sur les pages Web comme une intrusion irritante, mais quelqu’un qui recherche activement un produit particulier sur les réseaux sociaux sera beaucoup plus ouvert à – et même reconnaissant pour – la possibilité de faire un achat rapide et facile en seulement quelques clics.

Selon les données compilées par Big Commerce, en se concentrant sur le marché américain, 30 pour cent des acheteurs en ligne seraient susceptibles d’effectuer un achat via un réseau social. Parmi les millenium, cette proportion passe à plus de la moitié (51 %).

Près de trois consommateurs sur dix (29 %) seraient susceptibles de suivre une marque sur Facebook, tandis que 20 % d’entre eux feraient probablement un achat sur le réseau social.

Des plateformes très visuelles comme Pinterest et Instagram pourraient s’avérer particulièrement utiles pour les détaillants qui souhaitent présenter leurs produits. Selon les statistiques de Pinterest, 73 pour cent des utilisateurs pensent que le contenu des marques rend la plateforme plus utile, tandis que 61 pour cent ont fait un achat après avoir vu du contenu commercial sur le site.

Les données de Big Commerce montrent que près d’un quart (23 %) des acheteurs en ligne sont influencés par les recommandations et les critiques sur les réseaux sociaux.

Il s’agit clairement d’une tendance que les marques ambitieuses de commerce électronique ne peuvent se permettre d’ignorer, alors que peuvent faire les entreprises pour récolter les bénéfices du phénomène du shopping social ?